LSF et culture sourde

La Langue des Signes Française ou la Langue Sourde, qu'est-ce que c'est ?

La langue sourde française ou la langue des Signes Française est une véritable langue, au même titre que le français, l’anglais ou l’allemand, utilisant les modalités visuo-gestuelle-spatiale et utilisée par des sourds. Elle possède sa propre grammaire et son propre lexique. Cela signifie :

  • Que c’est une langue naturelle, c’est-à-dire qu’elle n’a pas été inventée mais s’est formée peu à peu au cours de l’histoire de la communauté sourde et afin de répondre au besoin de ses membres de communiquer entre eux.  

  • Qu’elle possède une grammaire, une syntaxe, un vocabulaire, des niveaux de langage (soutenu, poétique, argotique, etc.) et des dialectes régionaux. À cela, on peut ajouter que la LS est la langue d’une population minoritaire et qu’à ce titre elle fut le plus souvent ignorée ou méprisée, mais aussi parfois combattue.  

Elle n’est pas universelle, il existe une Langue des Signes Française (LSF), British Sign Language (BSL), American Sign Language (ASL) …

La LSF est une langue qui s’apprend bien, au même titre que les langues orales. Chaque jour, vous croisez des personnes sourdes dans la rue sans vous en rendre compte. En effet, la surdité est un handicap invisible qui est plutôt méconnu du grand public. Pourtant, 17 % de la population mondiale est affectée par la surdité à des degrés divers sans tenir compte des personnes âgées de plus de 65 ans.

En France, la population des personnes sourdes représente un millième de la population globale, soit 5 millions de sourds (6,6 % de la population française). Il existe environ en France 800 000 sourds utilisant la LSF.

La Langue des Signes Française est-elle internationale ?

La langue sourde française (LSF) n’est pas internationale. Chaque pays a sa propre langue comme la langue orale. Elle subit des influences de la langue où vit une communauté sourde définie. Toutefois, il existe des mots communs à différentes langues.

Qu'est-ce la Charte des Droits des Sourds ?

  • Le Sourd a droit à sa langue naturelle, la Langue des Signes ; il l’utilise librement et souverainement. La Langue des Signes permet au sourd de s’instruire, de s’informer, d’acquérir et de développer sa culture. Aussi la Langue des Signes doit-elle devenir d’un usage naturel, libre et courant. Elle doit être protégée par la loi.  

  • Le Sourd a le droit d’utiliser la Langue des Signes dans toutes ses relations avec la société. Aussi le Sourd a-t-il le droit de recourir à un interprète lorsque la situation l’exige, aux frais de la société. En outre, l’apprentissage, la diffusion et l’emploi de la Langue des Signes seront encouragés dans toute la société.  

  • Le Sourd a le droit de consulter les services de santé de son choix et de bénéficier d’une sécurité d’existence. Le Sourd a le droit d’établir avec le spécialiste de la santé de son choix une communication claire, complète et confidentielle, ordinairement grâce à un interprète qualifié, aux frais de la société. Aussi, le Sourd a-t-il le droit d’obtenir une convalescence ou une retraite adaptée à ses problèmes de communication.  

  • Le Sourd a les mêmes droits juridiques que tous les citoyens. La société veillera à permettre effectivement au Sourd d’exercer pleinement tous ses droits juridiques, ordinairement grâce à un interprète qualifié et assermenté, aux frais de la société.  

  • Le Sourd a le droit de s’informer comme tout citoyen. La société assurera au Sourd un accès large et rapide à l’information. Prioritairement, elle veillera à ce que l’information télévisée soit traduite gestuellement et sous-titrée.  

  • Le Sourd a les mêmes droits à l’enseignement et à la formation que tous les citoyens. Le Sourd a le droit d’accéder au niveau d’enseignement pour lequel il est qualifié. La société prendra en charge les frais des adaptations nécessaires à cette fin. Elle veillera en particulier à ce que le déficit sensoriel ne conduise pas le Sourd, dès l’âge de sa formation, à un retard linguistique irrattrapable.  

  • Le Sourd a le droit de choisir sa formation et sa profession. Selon ses capacités, le Sourd, comme tout citoyen, a le droit de choisir sa formation et sa profession. Les examens ou entretiens d’embauche doivent être adaptés au candidat sourd par l’employeur potentiel, aux frais de la société.  

  • Le Sourd a le droit de participer aux projets et aux décisions qui le concernent. Toute action ou manifestation concernant les Sourds ou la Langue des Signes sera interprétée en Langue des Signes (ou traduite gestuellement, et sous-titrée, s’il s’agit d’une retransmission télévisée), aux frais de la société. Une société démocratique doit inclure des représentants des Sourds dans toutes les activités qui les concernent en tant que tels. En aucun cas, la société n’exclura ces représentants sous prétexte d’une difficulté de communication.  

  • Le sourd a les mêmes droits à la sécurité que tous les citoyens. La société mettra en œuvre les moyens techniques permettant au Sourd d’être averti en public en même temps que les entendants : informations urgentes ou d’alerte dans les gares ou les aéroports, bornes de secours adaptées à la surdité, signalisation également visuelle là où elle n’est que sonore, etc…  

  • Le Sourd a les mêmes droits culturels que tous les citoyens. Le Sourd a le droit d’acquérir, de développer et de transmettre sa Langue des Signes et sa culture, dans sa communauté sourde. D’autre part, la société mettra la culture commune à sa portée.  

Qu'est-ce que c'est le Cadre Européen Commun de Référence des Langues ?

Le CECRL fournit une base commune – pour tous les professionnels du domaine des langues – dans la conception de programmes et de systèmes d’évaluation. Il définit six niveaux d’objectifs d’apprentissage par compétence en termes de capacités, ou descripteurs, couvrant une variété de contextes : social, touristique, éducation et professionnel. NIVEAUX DE CECRL : Il comporte six niveaux de compétences :

  • A1 : Découverte
  • A2 : Intermédiaire
  • B1 : Seuil
  • B2 : Avancé
  • C1 : Autonome
  • C2 : Maîtrise

Combien de temps doit-on apprendre la Langue Sourde pour communiquer aisément avec les sourds ?

Comme pour toute autre langue, il faut du temps. Le niveau Découverte permet de découvrir l’originalité de la langue sourde et de converser, à la fin de la formation, avec une personne sourde sur certains thèmes abordés (la présentation, la maison, le travail,…).

Le niveau suivant aborde des thèmes plus larges et complète les acquisitions sur le plan grammatical. La pratique de la langue sourde, en dehors des cours est conseillée pour progresser. À l’issue de niveau B1, vous pourriez participer aux conversations courantes et de s’exprimer de façon claire.

Où pratiquer la Langue Sourde ?

A l’occasion des diverses manifestations associatives, culturelles et sportives, organisées. Dans les lieux fréquentés par les sourds, autour des écoles,…

Les débouchés sont-ils proposés dans le secteur de surdité ?

Oui, depuis la loi du 11 février 2005, elle est votée pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et demandera des débouchés à long terme notamment pour la communauté sourde : médiateur, technicien en insertion, Animateur, enseignant, interprète, traducteur, etc…

Quelque soit le métier, le niveau de langue sourde (LSF) est demandé au minimum de B2 du référentiel des langues (CECRL) Toutefois, la connaissance d’une langue ne suffit pas pour exercer un métier. D’autres connaissances, acquises dans le cadre de la préparation à un diplôme professionnel, sont indispensables.

À qui s'adressent les cours d'ART GESTUEL ?

Autant ART GESTUEL est spécialisé sur l’enseignement de langue sourde (LSF) exclusivement, autant nous nous adressons à un large public au travers de programmes variés :

  • Initiation pour les jeunes enfants
  • Soutien scolaire pour les collégiens et lycéens
  • Préparation de concours, d’examens et de tests pour les étudiants
  • Remise à niveau pour les adultes
  • Formation continue, CPF, CIF
  • Découverte d’une langue pour le plaisir et à tout âge

Quel est le niveau requis pour s'inscrire aux cours ?

Aucun : nous offrons des cours de langue sourde adaptés à tous les niveaux de langue, de débutant à maîtrise.